J’ai choisi le nom de Sustainable Translations (« traductions durables », dirons-nous pour faire court !) pour mon activité car mes domaines de prédilection [le développement international, le développement durable, l’éducation et les médecines alternatives] sont à mon avis les axes qui permettent de pérenniser nos sociétés.

Ma vocation de traductrice vient de mon souhait de faciliter la communication entre celles et ceux dont les langues sont différentes.

Ainsi, par mon travail :

  • j’aide une ONG à mettre en place un projet dans un pays du Sud en permettant aux francophones sur place de se l’approprier ;
  • je viens soutenir les efforts d’une entreprise soucieuse de son impact écologique en traduisant un rapport sur sa performance énergétique ;
  • j’élargis le champ des connaissances, compétences et capacités des membres du personnel francophone d’une organisation en permettant la diffusion de formations internationales ; et
  • je permets à un large public de se familiariser avec les bienfaits de l’aromathérapie, de découvrir l’olfactothérapie, d’appréhender la phytothérapie pour une utilisation quotidienne et familiale en traduisant des ouvrages de vulgarisation et des sites Internet spécialisés dans ces thèmes.